balle

Début du tournoi dans

J
H
Min
Sec
Partner open 13

Tsitsipas en patron

Publié le 24/02/2019

Tsitsipas en patron

Tête de série n°1 de cette 27e édition, Stefanos Tsitsipas s’est imposé 7/5 7/6(5) face à Mickhail Kukushkin, après 1h58 de jeu. Le Grec décroche le deuxième titre de sa carrière, après Stockholm en 2018.

Stefanos Tsitsipas l’affirmait lui -même à l’issue de sa demie, il se sentait capable d’élever son niveau de jeu encore un peu plus pour cette finale. Il était d’ailleurs bien conscient que cela serait indispensable, face au mur Kukushkin, celui qui avait réussi à faire déjouer tous ses adversaires au fil de la semaine.

Mais Tsitsipas n’est pas 12e mondial pour rien. La tête de série n°1 a pris l’ascendant dès les premiers échanges. Des jeux serrés, des batailles intenses sur le court, mais un Kukushkin toujours derrière, défendant son service efficacement sans toutefois parvenir à déstabiliser son adversaire.

C’est ainsi Stefanos Tsitsipas qui, dès le 4e jeu, décroche une balle de break. Une seule et unique que Kukushkin écarte en poussant son adversaire à la faute.

Il faut ensuite attendre 6/5 en faveur de Tsitsipas pour voir surgir une nouvelle occasion. Cette fois, Tsitsipas ne la laisse pas échapper : c’est Mikhail Kukushkin qui envoie à son tour son revers dans le filet. Le Grec, vainqueur des Next Gen ATP Finals l’an passé, décroche le 1er set 7/5.

« Les titres, il faut aller les chercher ! »

Le récent demi-finaliste de l’Open d’Australie, épuisé après ce parcours mais qui a retrouvé le chemin de la confiance au fil de sa semaine marseillaise, s’était confié après sa demi-finale : « Gagner des titres est très important. Les titres veulent dire beaucoup, mais ils n’arrivent pas par magie, il faut aller les chercher. C’est comme ça que ça marche. La seule chose que je peux faire est de mettre mon âme sur le court et de me battre jusqu’au bout. Et si le résultat final est positif, alors c’est le meilleur sentiment qui existe. » Le voilà heureux ce dimanche ! Car malgré sa montée en puissance ces derniers mois, Stefanos Tsitsipas n’avait, avant Marseille, remporté qu’un seul titre comptant pour le circuit ATP, à Stockholm fin 2018.

Mais pour en arriver là, il aura fallu en passer par une deuxième manche elle aussi d’une très grande intensité, disputée à coup de points gagnants par les deux finalistes. Kukushkin augmente un peu son pressing et, d’un coup droit croisé, réussit à breaker (3/2). Face à lui, Stefanos Tsitsipas ne lâche rien, revient à hauteur, jusqu’à reprendre les devants (6/5). Mais, malgré ses efforts et alors qu’il est à deux points du match, il ne parvient pas à éviter le jeu décisif.

Ce n’est que partie remise, Stefanos Tsitsipas ne laisse pas de chance à son adversaire kazakh dans ce tie break. Il a mené sa barque parfaitement d’un bout à l’autre de la finale, d'un bout à l'autre de la semaine. Celui qui reconnaissait samedi faire partie d’une génération « qui vaut de l’or » n’a plus qu’à savourer ce deuxième titre. D'autant que la série ne devrait pas s’arrêter là...

Partager

Les autres actualités

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.
En savoir plus.

Fermer