balle

Début du tournoi dans

J
H
Min
Sec
Partner open 13

Tsitsipas double la mise

Publié le 23/02/2020

Tsitsipas double la mise

Après sa victoire en 2019, Stefanos Tsitsipas a remporté son deuxième titre d’affilée à l’Open 13 Provence. Le Grec a battu Félix Auger-Aliassime 6/3 6/4 en 1h26.

Stefanos Tsitsipas est invaincu à Marseille depuis 2018. Mieux encore, lors de ses périples victorieux à l’Open 13 Provence en 2019 et 2020, le Grec n’a pas perdu le moindre set. Il reste ainsi sur une série de 8 matches et 16 sets remportés consécutivement.
Avec ses deux ans de moins, Félix Auger-Aliassime a forcément un œil envieux sur ce parcours, lui qui n’a toujours pas soulevé le moindre trophée en cinq finales disputées sur le circuit.
Mais ce dimanche, Stefanos Tsitsipas était décidément trop fort. D’entrée de jeu, le Grec prenait ainsi les devants, ne laissant aucune chance à « FAA » dans le premier set (6/3).

Toute la semaine, Félix Auger-Aliassime avait réussi des come-backs impressionnants. Le Canadien avait même sauvé des balles de match au premier, puis deuxième tours. Mais face au tenant du titre, la donne n’était pas la même. Auger-Aliassime a bien tenté de réagir. Et dans la deuxième manche, lorsque Stefanos Tsitsipas l’a breaké d’un impeccable passing de revers croisé, le Canadien a même eu un sursaut d’orgueil, lui permettant de débreaker dans la foulée (3/3).

« Le 3e après Rosset et Enqvist »

Une égalisation trop tardive, insuffisante pour inverser véritablement la tendance. Quelques minutes plus tard, Stefanos Tsitsipas s’imposait 6/3 6/4, affichant une joie évidente.
C’est la 3e fois depuis la création du tournoi en 1993 qu’un joueur parvient à remporter l’Open 13 Provence deux années d’affilée. Avant Stefanos Tsitsipas, Marc Rosset et Thomas Envqist étaient les seuls ayant réussi cet exploit.

Lors de la remise des trophées, les deux joueurs ont alors affiché un respect mutuel, rappelant que cette première finale entre eux sur le circuit serait sans doute la première d’une longue série.
« C’est de plus en plus dur de jouer contre toi ! », a reconnu Félix Auger-Aliassime.

« Je suis très heureux de gagner à nouveau ici, a poursuivi Stefanos Tsitsipas, vainqueur de cette 28e édition. J'aime ce tournoi, le tableau est toujours relevé, ce qui me permet de lutter avec de grands joueurs comme Félix aujourd'hui. C'est ce qu'il faut si je veux gagner un jour des Grands Chelems. »

Après avoir salué son clan, Stefanos Tsitsipas a également félicité son adversaire avant de remercier le directeur du tournoi, Jean-François Caujolle, qui lui avait donné une wild-card en 2017 alors qu’il était... 205e mondial au classement. Le début d’une belle histoire.

Partager

Les autres actualités

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.
En savoir plus.

Fermer