Partner open 13

Khachanov, tsar de Marseille

Publié le 25/02/2018

Khachanov, tsar de Marseille

Au terme d'une finale d'une grande intensité, Karen Khachanov s'est imposé à l'Open 13 Provence, face à Lucas Pouille, finaliste malheureux pour la deuxième année d'affilée. Le Moscovite a battu le n°1 français 7/5 3/6 7/5 en 1h49.

Karen Khachanov est un futur grand. Ce sont ses adversaires successifs sur le court du Palais des Sports qui l'ont affirmé, les uns après les autres. "Il joue très bien, je pense que c'est un futur Top 10 ", avait notamment prévenu Julien Benneteau, à l'issue de sa défaite en quart de finale.

Armé de ses qualités de serveur et de gros frappeur, le jeune Russe de 21 ans est entré sur le court hyper motivé. Et sans avoir perdu le moindre set jusque là. Comme si ce pilier de la NextGen était pressé de se retrouver en finale, lui qui attendait ça depuis octobre 2016 et sa victoire en Chine, à Chengdu. Mais en face, Lucas Pouille a lui aussi une sacrée dose de motivation au moment d'entrer sur le court du Palais des Sports. Le sentiment désagréable de perdre en finale, le Nordiste l'a déjà connu en 2017 face à Jo-Wilfried Tsonga. Et il n'a pas vraiment envie de remettre ça.

Quand Pouille laisse échapper le premier set 7/5, le public est un peu sonné. Tous les spectateurs sont derrière le Tricolore, contrairement à 2017 où ils étaient partagés entre Tsonga et lui. Mais Lucas Pouille ne lâche pas. Durant la semaine, il a reconnu n'avoir pas toujours joué à son meilleur niveau. Mais là, le Français hausse le ton, même face au service redoutable de son adversaire (59 aces au total sur la semaine!). Les deux joueurs se renvoient coup pour coup. Et dans la deuxième manche, Lucas Pouille fait pencher la balance en sa faveur. Logiquement, il emporte le deuxième set 6/3.

Futur n°1 ?

Dans le set décisif, Khachanov et Pouille continuent à imposer un rythme très intense. On se dit qu'il suffit désormais d'un rien pour que le match bascule en faveur de l'un ou de l'autre. En effet, cela va se jouer à quelques points en fin de set, à 6-5 en faveur de Khachanov et alors que les deux joueurs ont jusque là tenu parfaitement leur service. Lucas Pouille est au service. Le Russe décroche une première balle de match. Sauvée par le Français. Puis une deuxième. La bonne pour Karen Khachanov qui s'impose 7/5 3/6 7/5 en 1h49.

"Je suis content, a lancé sobrement le Russe après sa victoire. Cela apporte du bonheur mais je dois quand même continuer à travailler !" Logique pour un joueur dont l'objectif est d'être un jour n°1 mondial. Lucas Pouille, lui devra encore attendre avant d'inscrire son nom sur le trophée de l'Open 13 Provence. "C'est forcément décevant, a lancé le Français. Mais c'est le tennis ! Cette finale a été un bon match avec deux joueurs très agressifs qui ont essayé d'imposer leur rythme. Cela s'est joué à quelques points mais ce n'est pas passé. Mais ma semaine ici est positive. »

Une semaine positive également pour l'Open 13 Provence. Après un départ en mode « diesel » avec les forfaits successifs de Jo-Wilfried Tsonga et David Goffin, le tournoi provençal s'est au final offert un 25e anniversaire des plus réussis.

Partager

Les autres actualités

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.
En savoir plus.

Fermer