Partner open 13

Ebden, la surprise du chef

Publié le 12/03/2021
Matthew Ebden surprend Khachanov

Ebden, la surprise du chef

Mis à part un échange de break dans les 3e et 4e jeux du set, pas grand-chose à déclarer concernant l'entame de ce premier quart de finale, entre la surprise du tournoi Matthew Ebden, classé 287e et issu des qualifications - et accessoirement toujours lice en simple et en double - et Karen Khachanov, tête de série n°3 du tableau et vainqueur à l'Open 13 Provence en 2018.  Malgré les 266 places qui séparent les deux hommes au classement mondial, l'Australien tient tête au Russe. Au point de le surprendre et, de fait, de le déstabiliser un chouia. Mais u service alors qu'il est mené 4-5, l'Australien montre des premiers signes de fébrilité mentale, sans doute rattrapé un tant soit peu par la pression. De l'autre côté du filet, Khachanov l'a bien remarqué et il en profite pour accélérer le jeu. Résultat  : break et gain du premier set pour le Russe, 6-4 en 41 minutes.

Ebden allait-il du coup abdiquer  ? Ce serait mal le connaître. Non seulement il ne lâche rien, mais à 2-2 dans la deuxième manche, il chipe le service de son adversaire, puis confirme dans la foulée pour mener 4-2. Et grâce à ses 70% de premières balles, Ebden réussit à égaliser à 1 set partout (6-4).

A 1-1 dans le dernier set, Khachanov se retrouve mené 0-40. La pression de la fin du premier set paraît bien loin. Sur la 2e balle de break, l'Australien profite d'une énième faute directe de son adversaire pour s'emparer de sa mise en jeu. Contrairement à Khachanov, Ebden confirme (3-1). Sur sa lancée, l'Australien joue un jeu de retour exceptionnel, avec notamment un contre en revers lui offrant l'avantage 4-1. Puis 5-1.

Khachanov n'est plus que l'ombre de lui-même. En face, c'est Speedy Gonzales. Ebden est sur tout. Néanmoins, il n'arrive pas à convertir une des deux balles de match qui se présentent à lui. Peu importe, l'Australien conclut au jeu suivant, sans trembler. 4-6 6-4 6-2 en 1h52, voilà Ebden en demi-finale. Incroyable quand on pense qu'il avait frôlé la correctionnelle au premier tour des qualifs, puis face à Benjamin Bonzi.

En demi-finale, Matthew Ebden affrontera Daniil Medvedev ou Jannik Sinner. Pour lui, ça sera exactement comme aujourd'hui  : «  Il va falloir que je joue très bien et que j'utilise tous les coups que je sais faire, car en face ce sera très, très costaud  ». Au bout d'un moment, lui aussi (jeu de mot !) va faire trembler ses adversaires.

Partager

Les autres actualités

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.
En savoir plus.

Fermer