balle

Début du tournoi dans

J
H
Min
Sec
Partner open 13

De l'inédit quoi qu'il arrive

Publié le 24/02/2018

De l'inédit quoi qu'il arrive

Qui de Lucas Pouille ou de Karen Khachanov succédera à Jo-Wilfried Tsonga ? Difficile de dire de quel côté penchera la balance, tant ces deux-là allient fort potentiel et hautes ambitions. La victoire de l'un comme de l'autre sera une première. En effet, l'Open 13 Provence s'offrira dans tous les cas un vainqueur inédit.

Il était attendu, Lucas Pouille est bien au rendez-vous. Revoilà le Français en finale à l'Open 13 Provence, un an après la première qu'il avait disputée à Marseille face à Jo-Wilfried Tsonga. Mais alors qu'il était outsider face à son aîné en 2017, le Nordiste se retrouve cette année dans une position de favori, à la fois sur le papier et dans le coeur du public. "L'année dernière, il y avait deux Français, le public était donc un peu partagé, a expliqué Lucas Pouille après sa qualification. Cette année, face à un étranger, je vais avoir 95 % du public derrière moi. C'est génial."

L'étranger en question est russe et a pour nom Karen Khachanov. Il n'est que 47e au classement mondial contre une solide 16e place cette semaine pour Lucas Pouille. Pourtant, "Baby Safin" a montré cette semaine - et même depuis deux ans déjà - qu'il représente un véritable danger. Lucas Pouille le sait, d'ailleurs les deux joueurs se connaissent bien. "Cela nous arrive de nous entraîner ensemble, nous sommes des bons potes sur le circuit, poursuit le Français en parlant de Khachanov. Je sais que cela va être difficile car il joue un très bon tennis."

Vers un doublé Montpellier / Marseille ?

Un tennis puissant et efficace : Tomas Berdych, battu en demie par le Russe peut en témoigner. Et pourtant Karen Khachanov, l'un des piliers de la NextGen, n'a disputé jusque-là qu'une seule finale, il y a 17 mois. Le Russe s'était imposé à Chengdu, en Chine.

Lucas Pouille, lui, a pris un peu d'avance : en cas de victoire, le protégé d'Emmanuel Planque décrocherait un sixième titre. Cela tombe bien, c'est pour ça qu'il est là : "On travaille très dur pour ça, pour soulever des trophées, conclut Lucas Pouille. Je vais essayer de ne pas me poser de questions, de mettre beaucoup d'intensité, de bien me concentrer. C'est ce que j'ai fait à Montpellier et cela avait payé."

Lors du tournoi héraultais, Lucas Pouille s'était imposé face à Richard Gasquet. En cas de victoire, dimanche à l'Open 13 Provence, il deviendrait le premier Français réussissant le doublé sudiste la même année.

Partager

Les autres actualités

Ce site utilise Google Analytics. En continuant à naviguer, vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience.
En savoir plus.

Fermer