Partner open 13

Un fauteuil pour deux

Published 22/02/2020

Un fauteuil pour deux

L’enjeu est de taille, pour l’un comme pour l’autre. Stefanos Tsitsipas (6e) et Félix Auger-Aliassime (18e) se retrouvent en finale face à face pour la première fois sur le circuit. D’un côté, le Grec va tenter d’imiter Marc Rosset et Thomas Enqvist, les seuls joueurs ayant réussi à s’imposer deux fois d’affilée à l’Open 13 Provence. De l’autre, le Canadien, qui dispute sa deuxième finale consécutive sur le circuit, se verrait bien décrocher le premier titre de sa carrière.

Tsitsipas, n°6 mondial, n’a pour l’instant toujours pas concédé le moindre set cette semaine et affiche une concentration imperturbable : « Face à Bublik en demi-finale, j’ai trouvé l’équilibre et je n’ai pas paniqué quand c’est devenu tendu, a-t-il expliqué après sa qualification. J’ai réussi à rester concentré, à rester dans le match en jouant tous les points de la même façon. »

Depuis son arrivée à Marseille, le tenant du titre aime insister sur ces éléments cruciaux, qui contribuent fortement, selon lui, à sa bonne forme du moment. Tsitsipas n’oublie pas non plus que l’Open 13 Provence est l’un des premiers tournois à lui avoir donné sa chance en 2017. Sa victoire en 2019 était ensuite tombée à point nommé dans une période de doute. Bref, entre Marseille et le joueur grec, le lien est bel et bien là, ce qui explique sans doute aussi la ferveur du public à son égard.

La première d’une longue série ?

Malgré tout, cette deuxième finale marseillaise qui l’attend ne sera pas de tout repos. Alors que Tsitsipas avait battu en 2019 l’inattendu Mikhail Kukushkin, le contexte est bien différent cette fois. C’est une vieille connaissance qui sera aujourd’hui face à lui sur le court du Palais des Sports.

Stefanos Tsitsipas et Félix Auger-Aliassime se sont notamment souvent croisés sur le circuit juniors où "FAA" avait l’habitude de prendre le dessus. Chez les "grands", Auger-Aliassime a également l’avantage (2-1) dans leurs face-à-face. Pourtant, lui qui est revenu de situations délicates toute la semaine, sauvant même des balles de match aux 1er et 2e tours, sait que la roue est susceptible de tourner d’un côté comme de l’autre : « C’est la première fois qu’on se retrouve en finale sur le circuit, s’est réjoui Félix Auger-Aliassime après sa victoire. C’est vraiment sympa, ça veut dire beaucoup sur notre niveau et nos caractères. J’espère que ce sera la première d’une longue série. Lui a maintenant plus de bouteille, il a gagné des titres, gagné le Masters, ce n’est pas anodin. Mais le fait qu’il ait plus d’expérience ne va rien changer pour moi. »
Car le Canadien, qui va donc disputer sa deuxième finale consécutive sur le circuit, la 5e de sa carrière, ne veut surtout pas se focaliser sur le fait que lui n’a encore jamais gagné à ce stade...

Share

Other news

This site uses Google Analytics. By continuing to browse, you authorize us to place a cookie for audience measurement purposes.
Read more.

Close