News

UNE FINALE DE RÊVE

UNE FINALE DE RÊVE

Finale 100 % française mais surtout très alléchante pour la 25e édition de l'Open 13 Provence. Jo-Wilfried Tsonga, qui a déjà gagné deux fois au Palais des Sports, affrontera Lucas Pouille. Les deux joueurs sont tous les deux très motivés pour soulever le trophée marseillais.

Jo-Wilfried Tsonga s'est fixé un objectif cette saison : celui d'être capable d'enchaîner les victoires en tournoi. Et le Manceau n'a pas l'air de vouloir traîner. Une semaine après remporté le tournoi de Rotterdam – le 13e titre de sa carrière –, Jo se retrouve en finale de l'Open 13 Provence. « Si je gagne, cela sera la première fois de ma carrière que je réussis à remporter deux tournois consécutifs. Ce serait vraiment super. Quoi qu'il arrive, j'espère que la finale offrira autant de beau jeu qu'aujourd'hui aux spectateurs. »
Depuis le début de la semaine, Tsonga affiche une sérénité impressionnante, qui lui permet de jouer libéré, comme il l'avait expliqué à l'issue de son match contre Gilles Simon.

Grâce à sa victoire en demi-finale face à Nick Kyrgios, vainqueur à Marseille l'an dernier, Jo-Wilfried Tsonga a remporté dix matchs sur onze disputés en février, le tout en trois tournois disputés). Autant dire que son envie sera maximale dimanche au moment d'entrer sur le court.

Mais le fait de réussir cette passe de deux dont il parle tant depuis le début de la semaine n'est pas la seule motivation du n°1 français. Déjà parce que quoi qu'il arrive, il inscrira ensuite une case vacances à son calendrier : « J'attends la finale avec impatience. Je joue depuis un petit moment je serai ravi d'aller me reposer un peu ensuite ! Mais il reste une dernière bataille et je vais y aller à fond. »
Y aller à fond. Car Jo-Wilfried Tsonga a d'autres raisons de vouloir s'imposer à l'Open 13 Provence. Ce tournoi est à part dans son histoire, il reconnaît avoir ici des attaches fortes. Et il a déjà soulevé le trophée à deux reprises, en 2009 et 2013. Il y a huit, et quatre ans. Des signes qui semblent vouloir pencher de son côté. A condition d'y attacher une quelconque importance.

Mais Lucas Pouille ne l'entend bien sûr pas de cette oreille. Le jeune protégé d'Emmanuel Planque a réalisé une saison 2016 qui l'a vu passer en un an de la 90e place mondiale au Top 15.
A Marseille, le natif de Grande-Synthe n'avait jamais remporté le moindre match, en deux participations. Son changement de statut en a fait cette année l'un des plus attendus. Il est donc au rendez-vous de la finale, la deuxième de sa carrière. La première, à Metz, avait tourné en sa faveur. Il s'était même offert le luxe de battre deux Top 15 sur son parcours, David Goffin et Dominic Thiem. Jo-Wilfried Tsonga est prévenu...

Médiathèque




Résultats

Scores en direct Tous les résultats


Retrouvez-nous

Facebook Twitter Google plus Instagram Flux RSS


Newsletter

INSCRIVEZ-VOUS :


Achetez vos billets